L'équipe de JobApartaG le Travail à Temps Partagé

BIENVENUE SUR LE SITE DE LA PREMIÈRE ETTP LORRAINE, EMPLOI TEMPS PARTIEL.

Le concept de cette Entreprise de Travail à Temps Partagé est de mettre du personnel qualifié sous la forme de temps partiel à des entreprises ou des sociétés clientes.
Nos collaborateurs sont sous contrat à temps plein ou à temps partiel. C'est ce quota d'heures qui est fragmenté en une ou deux parties et mis à la disposition de nos clients.
Ce temps partiel ou temps partagé est choisi, il peut être de 24h (de droit commun) ou inférieur afin d'effectuer un complément d'heures pour se rapprocher du minimum légal ou du temps plein.
Le rayon d'action de la société JobApartaG est actuellement Epinal, Nancy et Metz.

PRÊT DE MAIN D'ŒUVRE

Activité tierce de JobApartaG

Le prêt de salarié ou de main d'oeuvre est une opération par laquelle une société met temporairement les compétences d'un de ses salariés à la disposition d'une autre société dans un but non lucratif.

JobApartaG peut vous accompagner vers cette formule.

Contact

 

     Actualités

Smic 2016: un smic horaire de 9,67€ brut de l'heure

Publié par L'EXPRESS, le
Au 1er janvier 2016, le smic horaire est passé de 9,61 à 9,67 euros brut soit un montant mensuel de 1466,62€ pour 35h hebdomadaires et un smic net d'environ 1130€.

RENCONTRES EMPLOI

rencontre pour lemploi-1    rencontre pour l empoi-2

Les 4es Rencontres pour l'Emploi
 JobApartaG sera présent à Villers-lès-Nancy
Le jeudi 28 avril 2016 au Centre de gestion de M&M
 

Loi El Khomri : un dynamitage du Code du Travail ?

Suite aux nombreux rebondissements de cette loi, le gouvernement reporte la présentation du texte afin de convaincre sa majorité comme les syndicats.

Gérer la durée minimale du travail à temps partiel : comment faire ?

TISSOT Editions
La loi de sécurisation de l’emploi a lancé un pavé dans la mare en imposant une durée minimale de 24 heures hebdomadaires aux contrats de travail à temps partiel. L’objectif est de contrer les abus de certains employeurs enclins à multiplier les « petits » contrats à temps partiel.